Nutrition

Le pouvoir de la confession : pourquoi révéler des secrets vous rend heureux

Le pouvoir de la confession : pourquoi révéler des secrets vous rend heureux

Dire à haute voix quelque chose qui vous embarrasse ou vous fait vous sentir mal peut vous aider à vous libérer de la culpabilité, à accepter vos imperfections et à aller de l’avant. Et non, il n’est pas indispensable que ce soit dans une église.

Y a-t-il quelque chose que vous gardez en vous et que vous ne voudriez jamais avouer ? Il peut s’agir d’une déloyauté, d’une erreur que vous avez gardée cachée, d’un secret qui vous embarrasse, un moment de lâcheté ou de trahison avec toute la loi. Vivre avec ce poids permet d’éviter que les autres n’aient une mauvaise opinion de soi, mais cela peut aussi être source de stress, d’anxiété et de mauvaise conscience. Dans ces cas-là, la confession peut être étonnamment libératrice.

Il ne s’agit pas de croyances, pénitence ou condamnation. Il est vrai que, habituellement, nous associons le concept de confession à trois scénarios principaux :

  • Portée religieuse: la reconnaissance d’un péché.
  • Domaine policier: la reconnaissance d’un crime.
  • Sphère d’amour: la reconnaissance d’un sentiment que vous aviez caché.

Mais, dans la vie de tous les jours, il existe de nombreuses autres situations dans lesquelles la confession peut apporter d’importants bénéfices sur la santé mentale et émotionnelle. Vous ne confessez pas un péché, un crime ou un amour secret, mais petites (ou grandes) transgressions dont vous n’êtes pas particulièrement fier. Et, à mesure que vous les révélez, à mesure que vous les faites sortir de vous, vous ressentez un sentiment de libération.

Dans ce contexte, explique le psychologue Esther Cantos, « l’aveu porte implicitement un sentiment de honte, c’est la révélation d’une faute que l’on a cachée. Ce sentiment de « culpabilité » est ce qui fait qu’un aveu est plus que la simple révélation d’un secret : on risque de montrer une vulnérabilité, une imperfectionquelque chose qui peut nuire à ce que les autres pensent de vous »

Vous aimerez aussi :  Quelles erreurs ne pas commettre lors d'un premier rendez-vous

C’est précisément pour cette raison que le premier frein à l’aveu est « le désir de protéger la bonne image que nous voulons projeter, de garder notre caractère en sécurité ». Si le respect fait partie de vos valeurs, il vous sera difficile d’avouer à votre sœur que as-tu lu son journal ou à un collègue dont vous avez bavardé à propos de son courrier électronique ; Si vous aimez être considéré comme une personne intègre, vous ne voudrez pas avouer les moments où vous avez triché ou menti pour obtenir un avantage, peut-être aux dépens de quelqu’un.

Il y a aussi le poids des conséquences possibles : « Parfois, l’aveu peut non seulement apporter la déception à l’autre; Cela peut aussi signifier que quelque chose change irrémédiablement », explique la psychologue. C’est ce qui peut arriver lorsque vous décidez d’avouer à votre partenaire qu’un jour vous avez été infidèle, ou à votre patron que vous êtes secrètement responsable d’un grave problème au travail.

Pourquoi est-ce que ça vous guérit ?

Mais malgré cela, la confession peut avoir un pouvoir de rédemption et de repos. “L’une des clés est de ressentir que tu n’es pas la même personne qui a fait ça autrefois. Vous pouvez le dire, le mettre sur la table, parce que vous ne feriez pas la même chose aujourd’hui et que vous voulez vous réconcilier avec votre moi futur.

Voici, en résumé, les avantages de la confession :

  • Soulagement émotionnel et réduction du stress: Avouer une action ou un sentiment qui vous cause de la honte ou de la culpabilité peut apporter un grand soulagement émotionnel. Garder des secrets dont vous avez honte ou vous culpabilisez peut vous causer un stress considérable et, en l’avouant, vous relâchez les tensions accumulées et réduisez les niveaux de ce stress.
  • Santé mentale améliorée : Avouer et être honnête au sujet de vos défauts peut conduire à une meilleure compréhension de soi et même à une meilleure acceptation. Se libérer du fardeau émotionnel peut réduire les symptômes d’anxiété et de dépression, ainsi qu’améliorer le bien-être général.
  • Renforcer les relations avec les autres : Lorsque vous confessez quelque chose qui est important pour vous, vous renforcez peut-être vos relations et vos liens avec les autres en promouvant l’honnêteté et la transparence. Il est facile de montrer cette vulnérabilité pour générer empathie et compréhension dans votre environnement. De plus, cela peut être un moyen de nouer des liens de confiance et d’intimité, car cela démontre l’authenticité et la volonté d’être ouvert.
  • Croissance personnelle: : La confession nous oblige à nous confronter et à réfléchir sur nos actions, facilitant l’apprentissage et le développement personnel. Reconnaître vos imperfections vous permet d’en tirer des leçons et de vous améliorer en tant que personne.
  • Résolution de conflits: Avouer quelque chose qui vous met mal à l’aise peut vous aider à « résoudre les conflits internes et à réduire la dissonance cognitive, qui est l’inconfort que nous ressentons lorsque nos actions ne sont pas alignées avec nos croyances et nos valeurs. En avouant, nous alignons nos actions sur nos valeursce qui peut réduire les dissonances et favoriser la cohérence interne », précise l’expert.
  • Soulagement de la culpabilité et des remords : Partager vos erreurs avec quelqu’un peut vous aider à traiter et à vous libérer des sentiments de culpabilité et de regret, ce qui peut être thérapeutique et libérateur. De même, la confession peut être une étape vers le pardon personnel, permettant d’avancer en s’éloignant de la culpabilité.
Vous aimerez aussi :  Carlota Casiraghi, élégante avec un jean et la veste en Mango