Nutrition

Pourquoi manger de la burrata pour mieux métaboliser les graisses

Pourquoi manger de la burrata pour mieux métaboliser les graisses

Si vous aussi avez renoncé au fromage à la mode, mangez-le sans culpabilité (mais avec bon sens) : sa teneur en acide linoléique peut vous aider à mieux métaboliser les graisses.

Quasiment inconnue dans notre gastronomie, la burrata est devenue ces dernières années un incontournable aux menus des lieux de mode, sur les réseaux sociaux et même au supermarché. Mais, au-delà de sa saveur et de sa texture particulière, ce fromage italien est aussi intéressant pour son rôle dans le métabolisme des graisses. La clé: l'acide linoléique.

Pour le comprendre, il convient de se rapprocher de l’essence de cet aliment. « C'est un fromage frais italien, originaire de la région des Pouilles (Pouilles), dans le sud de l'Italie », explique Nicoletta Negrini, ambassadrice des produits italiens de qualité en Espagne : « Son nom vient du mot italien « âne », qui. signifie beurre, et cela fait référence à sa douceur et à son onctuosité.

Son extérieur comporte « une enveloppe de mozzarella, qui forme un sac ou un sac. Son intérieur est composé de stracciatella, un mélange de fils de mozzarella et de crème. Ainsi, il a une texture de contrastes“L'extérieur est ferme mais élastique, et l'intérieur est crémeux et doux”, ajoute-t-il.

Burrata et acide linoléique

Ce fromage présente un profil nutritionnel intéressant, puisqu'il constitue une bonne source de acides aminés essentiels et vitamines liposolubles, comme le rétinol et le bêta-carotène. Mais c’est aussi une bonne option en raison de sa teneur en acide linoléique conjugué ou CLA.

Vous aimerez aussi :  Comment faire du jeûne intermittent sans perdre d'énergie

«C'est un acide gras essentiel oméga-6 que le corps humain ne peut pas synthétiser et doit donc l'obtenir par l'alimentation», explique la diététicienne-nutritionniste. Marta Olivares. “Il est crucial pour diverses fonctions biologiques, notamment la croissance et le développement, les fonctions cérébrales et santé de la peau et des cheveux. « Il joue également un rôle important dans la régulation du métabolisme et de la réponse inflammatoire de l’organisme. »

Les sources alimentaires classiques d'acide linoléique sont les huiles végétales, les noix et graines, les œufs, ainsi que certains aliments gras comme les beurres végétaux ou la mayonnaise. Et ici, la burrata entre également en jeu.

A quoi sert l'acide linoléique ?

Comme le souligne l’expert, cet acide gras présente divers bienfaits pour la santé :

  • Santé cardiovasculaire: L’acide linoléique peut aider à réduire les niveaux de cholestérol LDL (« mauvais ») et à augmenter les niveaux de cholestérol HDL (« bon »), contribuant ainsi à la santé cardiaque.
  • Santé de la peau et des cheveux : Cet acide gras est essentiel au maintien de l’intégrité et du fonctionnement des membranes cellulaires, ce qui se traduit par une peau et des cheveux sains.
  • Fonction immunitaire: L'acide linoléique joue un rôle dans la modulation de la réponse inflammatoire du corps, aidant à contrôler l'inflammation et à maintenir une fonction immunitaire équilibrée.

Et sa relation avec le métabolisme des graisses ?

Cet acide, détaille Marta Olivares, joue également un rôle important dans le métabolisme des graisses :

  • Participer à la régulation de la synthèse et de la dégradation des graisses au niveau cellulaire, influençant l'activité des enzymes clés du métabolisme lipidique, telles que la lipoprotéine lipase, essentielle à la dégradation des triglycérides en acides gras et en glycérol.
  • C'est un composant essentiel des phospholipides des membranes cellulaires, crucial pour fonctionnement cellulaire optimaly compris les cellules adipeuses (adipocytes) qui stockent et libèrent les graisses.
  • De plus, les acides gras dérivés de l'acide linoléique sont des précurseurs de composés bioactifs, les eicosanoïdes, qui régulent diverses fonctions corporelles, notamment l'inflammation, réponse immunitaire et le métabolisme des graisses.
  • Certaines études suggèrent que l'acide linoléique peut améliorer la sensibilité à l'insuline, ce qui est crucial pour un métabolisme efficace des glucides et des graisses. L’amélioration de la sensibilité à l’insuline peut aider à réguler la glycémie et à prévenir l’accumulation excessive de graisse corporelle.
Vous aimerez aussi :  Comment entraîner le cerveau à ne pas avoir de faim émotionnelle

Sa relation avec le contrôle du poids

« Une alimentation équilibrée avec des quantités adéquates d’acides gras essentiels, dont l’acide linoléique, peut aider à réguler le poids corporel », explique la nutritionniste. N’oubliez pas non plus que « l’incorporation de graisses saines dans l’alimentation peut favoriser la satiété et réduire le risque de trop mangerce qui est bénéfique pour le contrôle du poids.

Cela signifie-t-il que vous avez un open bar de burrata ? Eh bien, la réponse est non. Même si votre graisse est saine, elle reste grasse. Ainsi, « on peut en manger sans se sentir « coupable », mais toujours dans les limites de la raison. Lorsque l’on mange un aliment, tous ses nutriments doivent toujours être évalués.