Beauté

Qu’est-ce que la méthode Fukutsudzi, l’exercice japonais pour perdre du ventre en peu de temps

Qu’est-ce que la méthode Fukutsudzi, l’exercice japonais pour perdre du ventre en peu de temps

Pour avoir un ventre plat, perdre de la graisse abdominale est essentiel, car c’est votre principal ennemi, mais ce n’est pas la seule qui peut vous aider.
La graisse et la posture elle-même Cela peut affecter l’apparence de votre taille et pour cette dernière, pratiquer ce que l’on appelle la méthode Fukutsudzi peut vous aider.

Cet exercice dont nous allons vous parler aujourd’hui est particulièrement bon si vous avez
peu de temps à consacrer à l’amélioration de votre propre corps, vous aidant à améliorer votre posture et à tonifier les muscles abdominaux. Et juste avec un simple étirement, même si parce que c’est facile, ce n’est pas moins intense.

Ce
étirements appartenant à la méthode Fukutsudzi C’est un excellent outil pour éliminer la graisse du ventre, car, même si son objectif principal est d’améliorer la posture du corps et la mobilité de toute la colonne vertébrale, sa conséquence naturelle est d’aplatir le ventre.

Qu’est-ce que la méthode Fukutsudzi ?

Son objectif initial n’est pas de réduire le ventre, puisqu’il ne consomme pas assez d’énergie pour perdre de la graisse au niveau de la zone abdominale, mais pratiqué quotidiennement,
La méthode Fukusudzi affecte la posture du corps et surtout dans notre façon de nous tenir, qui se reflète dans le ventre.

Grâce à cette méthode
la mobilité est gagnée au niveau de la colonne vertébrale, de la cage thoracique et du diaphragme. D’autre part, en améliorant la posture, il réduit la sensation de ventre car, comme il n’est pas comprimé, il ne sort pas, mais reste plus plat, obtenant la sensation d’un ventre plat.

En améliorant la posture du corps, la méthode Fukutsudzi permet d’obtenir la sensation d’un ventre plat. /

Photo d’Anna Shvets sur Pexels.

Il s’agit de
un étirement très intense de tout le corps. Pour le faire correctement, vous devez vous allonger face vers le haut sur un tapis avec une serviette roulée d’environ 10 centimètres de diamètre sous le bas du dos, juste au-dessus du sacrum, au niveau du nombril.

Ensuite, étirez vos jambes écartées à la largeur des hanches, puis vos pieds en les ramenant légèrement vers l’intérieur.
jusqu’à ce que les gros orteils se touchent. Dans cette position, les talons sont écartés et laissent environ 20 centimètres entre eux.

Continuez à étirer vos bras en les ramenant au-dessus de votre tête, en les écartant légèrement et avec les paumes tournées vers le sol. Dans ce cas
ce sont les petits doigts qui se touchent. Allez le plus loin possible, sans forcer. Si vos petits doigts ne se touchent pas au début, ne vous inquiétez pas, petit à petit vous vous améliorerez.

Maintenez cette position pendant environ cinq minutes., séparant et rapprochant les orteils, au rythme de la respiration. Respirez par le nez, calmement, en sentant l’étirement et en évitant de bouger les mains. Chaque fois que vous expirez et que l’air sort, essayez de faire une brève pause, comme si vous vous rendiez.

Lorsque vous voulez terminer l’exercice,
faites-le très doucement et sans mouvements brusques, et quand tu vas te lever, fais-le de ton côté. Passez du sol à la position assise et enfin debout. Allez le plus loin possible et commencez par des séances d’une ou deux minutes, en augmentant la durée petit à petit jusqu’à atteindre cinq minutes.

Vous aimerez aussi :  Masques capillaires moléculaires à effet réparateur professionnel