Beauté

Qu'est-ce que le complexe d'Icare qui rend votre ambition dangereuse

Qu'est-ce que le complexe d'Icare qui rend votre ambition dangereuse

Le mythe grec sert de métaphore pour avertir des dangers d’une ambition excessive qui pourrait conduire à voler trop près du soleil en ignorant ses risques.

Viser haut, avoir une vision large, être ambitieux, aller au-delà de ce qui est établi… En général, ces concepts sont associés à l'effort et à la réussite, ainsi qu'à l'ambition. Voler haut n'est pas seulement une formule pour aller plus loin que les autres : cela peut aussi être le moyen le plus rapide d'aller plus loin que les autres. Que le soleil brûle tes ailes. C’est ce qu’on appelle en psychologie le syndrome ou complexe d’Icare.

Ce terme désigne « un ensemble de signes pouvant apparaître chez les personnes qui tendance obsessionnelle ou compulsive à l’amélioration personnelle extrêmeun risque excessif ou la recherche d'émotions intenses, en ignorant souvent leurs conséquences potentiellement dangereuses », explique le psychologue. Esther Cantos.

Le mythe d'Icare

Le concept est basé sur le mythe d'Icare. Selon la tradition, Dédale, l'architecte talentueux qui a construit le labyrinthe crétois, a été emprisonné dans une tour avec son fils Icare. Pour s'échapper, Dédale a eu l'idée de fabriquer, avec des plumes et de la cire d'abeille, des ailes qui leur permettraient de sauter de la tour et de voler au-dessus de la mer jusqu'à atteindre un autre royaume.

Ça oui, Le père a averti Icare de ne pas voler trop haut, car la chaleur du soleil pourrait faire fondre la cire. Le jeune homme n'écouta pas le conseil et monta de plus en plus haut jusqu'à ce qu'il s'approche du soleil qui, avec ses rayons, fit fondre la cire qui maintenait les plumes ensemble et fit tomber le garçon dans la mer et perdre la vie.

Vous aimerez aussi :  Comment gérer les commentaires négatifs sur les réseaux sociaux

Comme Icare, « les personnes atteintes du syndrome d'Icare cherchent souvent à dépasser leurs limites personnelles ou physiques, alors qu'ils défient les conventions et risquent leur sécurité», dit l'expert. Et il ajoute que “cela peut se manifester par des comportements tels que les sports extrêmes, les activités à haut risque, les addictions, le travail excessif, les comportements autodestructeurs ou la recherche constante de nouvelles expériences”.

Êtes-vous comme Icare ?

Les personnes atteintes de ce syndrome présentent généralement certaines de ces caractéristiques :

  • Recherche constante d'émotions intenses– Ils ont un besoin compulsif de rechercher des expériences passionnantes et stimulantes, défiant souvent leurs limites personnelles ou physiques pour atteindre de nouveaux sommets ou de nouvelles réalisations.
  • Tendance au risque: Ils ont également une propension à prendre des risques importants en quête de sentiments d'excitation et d'accomplissement.
  • Mépris des règles et limites conventionnelles: Ils peuvent faire preuve d'une attitude de mépris envers les normes sociales ou les avertissements de sécurité, croyant qu'ils sont au-dessus d'eux ou qu'ils peuvent surmonter n'importe quel obstacle.
  • Obsession du développement personnel– Ils ressentent une pression interne constante pour dépasser leurs propres limites et atteindre des objectifs de plus en plus élevés, souvent sans tenir compte des conséquences potentielles de leurs actes.
  • Tendance au surmenage ou au perfectionnisme: Ils peuvent faire preuve d'une concentration obsessionnelle sur la réussite ou la perfection dans leurs activités, travailler excessivement pour atteindre leurs objectifs et montrer une résistance à l'acceptation de l'échec ou de la défaite.
  • Recherche de validation externe: Ils peuvent constamment rechercher une validation externe ou l’admiration des autres afin de renforcer leur estime de soi et leur réussite.
  • Difficulté à maintenir des relations stables: Ils peuvent avoir des difficultés à entretenir des relations stables et satisfaisantes en raison de leur tendance à se concentrer sur leurs propres objectifs et leurs émotions intenses, négligeant souvent les besoins des autres.
Vous aimerez aussi :  Pourquoi tu ne fais plus autant la fête ?

De plus, le syndrome d'Icare « peut être associé à des troubles psychologiques sous-jacents, tels que des troubles anxieux, des troubles de la personnalité ou des troubles psychologiques ». Troubles du contrôle des impulsions. Cela peut également refléter une recherche constante de validation externe ou une tentative d’échapper à des problèmes émotionnels ou psychologiques sous-jacents.

Qu'est ce que tu peux faire?

Traitement du syndrome d'Icare implique souvent une thérapie psychologique pour s'attaquer à ces causes sous-jacentes des comportements à risque et apprendre des stratégies plus saines pour gérer les émotions et les impulsions.

  1. Connaissance de soi et réflexion: Il est essentiel que la personne soit consciente de ses propres comportements et des motivations derrière sa recherche d'émotions extrêmes.
  2. Fixer des limites personnelles: Il est également important d'établir des limites personnelles saines et de respecter ses propres limites physiques et émotionnelles. Pour ce faire, il est nécessaire de reconnaître les risques associés à des comportements à risque excessif et, à partir de là, d’apprendre à modérer les actions.
  3. Développer des capacités d’adaptation saines: Apprendre des techniques d'adaptation saines pour gérer le stress, l'anxiété et d'autres émotions intenses peut aider à réduire le besoin de rechercher des émotions extrêmes comme forme d'évasion. Cela peut inclure techniques de relaxation, pleine conscience, méditation ou d'autres activités qui favorisent le bien-être émotionnel.
  4. Favoriser des relations saines: Cultiver des relations solides et solidaires avec les amis et la famille peut constituer un système de soutien vital pour les personnes aux prises avec le syndrome d'Icare et offrir une perspective, un soutien émotionnel et des encouragements dans les moments difficiles.
  5. Trouver des activités alternatives– Explorer des activités alternatives qui procurent enthousiasme et satisfaction de manière sûre et saine peut aider canaliser l'énergie et la passion pour les loisirs et les activités constructives. Cela peut inclure des sports moins risqués, de l’art, de la musique, des voyages ou toute activité qui procure un sentiment d’accomplissement et de satisfaction.
  6. Demander l'aide d'un professionnel– Demander conseil à un thérapeute ou à un conseiller peut être bénéfique pour explorer les causes sous-jacentes d'un comportement à risque et élaborer des stratégies pour y remédier efficacement. La thérapie cognitivo-comportementale ou d’autres formes de thérapie peuvent être particulièrement utiles pour modifier les schémas de pensée et de comportement.
Vous aimerez aussi :  Comment le sexe synchronisé améliore votre relation et votre santé